Quel système de ventilation pour votre logement ?

Pour vivre dans un logement sain, il est important de renouveler l’air en aérant régulièrement et en installant une ventilation performante. Il existe plusieurs systèmes adaptés au nombre d’occupants, à la taille et au taux d’humidité d’une habitation.

5 min

L’importance d’une ventilation au sein d’un logement

Aérer son logement quelques minutes par jour ne suffit pas à renouveler l’air. Dans un logement mal ventilé, les polluants et l’excès d’humidité ne sont pas correctement évacués.
Des signes de dégradation peuvent alors apparaître, comme des moisissures ou un décollement de papier peint. De façon moins visible, cela a également un impact sur la santé des occupants, notamment au niveau respiratoire.

À noter qu’il est obligatoire de ne pas boucher ni dissimuler derrière un meuble les grilles d’aération.

Quel système de ventilation choisir?

La VMC simple flux : la plus fréquemment installée
Il existe 2 types de VMC simple flux:

  • La VMC autoréglable un débit d’air constant qui ne varie pas en fonction des conditions extérieures (vent, pluie) et intérieures (nombre d’occupants, humidité). Cette ventilation présente plusieurs avantages:
    • Prévenir la formation des moisissures à l’intérieur de l’habitat
    • Bénéficier d’une installation et d’un entretien simplifié
    • Engendrer une faible consommation électrique
  • La VMC hygroréglable voit son débit d’air varier en fonction de l’intérieur, cela permet de garantir l’évacuation plus rapide d’un air très humide. Elle devient plus économique à l’usage et limite les déperditions de chaleur par renouvellement de l’air.

La VMC double flux: intéressant pour des logements bien isolés
Ce système limite les pertes de chaleur inhérentes à la ventilation. Il récupère la chaleur de l’air déjà utilisée et la réutilise pour réchauffer l’air venant de l’extérieur.
Ce principe de ventilation comprend 2 circuits:

  1. Le premier, qui insuffle l’air neuf dans les pièces principales . L’air extérieur est filtré et préchauffé au niveau d’un échangeur de chaleur. Ensuite, il est pulsé grâce à un ventilateur dans les pièces principales à travers les bouches d’insufflation (système permettant d’insuffler l’air neuf dans une pièce).
  2. Le second, récupère l’air vicié dans les pièces de service (salle de bain, WC, cuisine…). L’air aspiré dans ces pièces est filtré. Sa chaleur est récupérée et transmise au circuit d’air neuf. L’air extrait est alors évacué à l’extérieur.

Cet équipement est plus cher qu’un VMC simple flux et consommé plus d’électricité, mais il permet cependant une économie de chauffage entre 7 et 10% de la consommation. La récupération de chaleur est particulièrement intéressante dans un logement bien isolé qui nécessite peu de chauffage.

La VMR: ventilation mécanique répartie
Ce système de ventilation fonctionne selon le même principe qu’une VMC: l’air frais balaie la maison depuis les pièces principales avant les pièces de service. Il est ensuite soufflé vers l’extérieur.

La VMR convient dans le cas d’une rénovation, quand la pose d’une VMC est problématique.

Tableau récapitulatif

Pourquoi entretenir sa ventilation ?

L’entretien à faire soi-même

Les bouches d’extraction :

  1. Commencez par nettoyer les bouches d’extraction au lave-vaisselle ou avec de l’eau chaude additionnée savonneuse. Attention : ne pas mouiller les tresses des bouches hygroréglables
    • Mode d’emploi :
      • Enlevez la grille frontale
      • Défaites les clips de la partie amovible et lavable
      • Repositionnez-les après nettoyage
  2. Nettoyez les autres bouches avec un chiffon
  3. Vérifiez que les bouches d’extraction opèrent en approchant une feuille de papier WC (elle doit se plaquer contre la bouche)
  4. Actionnez le dispositif « grand débit » de la cuisine
  5. Veillez à changer les piles des télécommandes ou encore des bouches de détecteurs de présence

Les entrées d’air : dépoussiérez-les régulièrement dans toutes les pièces de vie avec un chiffon.

Les filtres des VMC double flux : remplacez-les régulièrement. En zone urbaine l’encrassement est plus rapide.

L’entretien à confier à un professionnel
Un entretien complet est recommandé tous les 3 ans. Pour une VMC gaz, ce dernier est obligatoire car certains éléments doivent être changés et nettoyés tous les ans. Le coût d’intervention du professionnel est d’environ 130 euros et comprend :

  • Le nettoyage des éléments
  • Le contrôle du maintien des gaines et du caisson bloc moteur
  • La vérification des entrées d’air neuf
  • La mesure du débit et des dépressions

Pour trouver un artisan de confiance, rendez-vous sur notre site ÉS Travaux

Quel budget prévoir pour l’installation d’un système de ventilation?

Le coût d’une installation de VMC varie dans une grande fourchette selon le système choisi, la taille du logement et sa configuration.

Type de ventilation Prix ​​HT par logement
VMC simple flux autoréglable Environ 750 à 1000 euros
VMC simple flux hygroréglable Environ 1200 à 1600 euros
VMC double flux Environ 3400 à 4600 euros
VMR Environ 2100 euros

Il existe des aides financières pour votre projet d’installation d’une ventilation. Pour plus d’informations, rendez-vous sur Primes ÉS .

Retrouvez tous les artisans partenaires ÉS Travaux pour vous aider à réaliser vos travaux d’économies d’énergie.

Trouver mon artisan