Besoin d’un coup de pouce ?

Avec l’offre «ÉS Coup de pouce chauffage», bénéficiez d’une aide financière exceptionnelle* pour remplacer votre ancienne chaudière et de 1000 € supplémentaire pour l’installation d’une pompe à chaleur avant le 31/12/2019 !

Vous souhaitez mieux vous chauffer, réduire votre facture d’énergie et faire un geste pour l’environnement ?

Jusqu’au 31 décembre 2020, profitez du Coup de pouce pour vos travaux !

 

Qu’est-ce que l’opération Coup de pouce ?

Le Coup de pouce a pour objectifs de vous aider à réaliser des travaux performants en matière d’économies d’énergie, de baisser votre facture et d’agir pour l’environnement.

Comment ?

Pour tous les ménages en France métropolitaine, nous vous versons une prime énergie, sans conditions de ressources, pour le remplacement de votre chaudière individuelle au fioul, au gaz ou au charbon, autre qu’à condensation, par une solution performante :

  • Une pompe à chaleur air/eau, eau/eau
  • Une chaudière biomasse neuve de classe 5
  • Une chaudière au gaz à très haute performance énergétique
  • Un appareil indépendant de chauffage au bois labellisé Flamme verte 7* ou possédant des performances équivalentes.

L’opération Coup de pouce, que nous soutenons, est mise en place par le ministère de la Transition Ecologique et Solidaire dans le cadre du dispositif des Certificats d’Economies d’Energie (CEE)

 

Etes-vous éligible au Coup de pouce et quel montant de prime pouvez-vous espérer ?

Le dispositif Coup de pouce est ouvert à tous les ménages. Son montant dépend de vos ressources et du type de travaux que vous allez réaliser dans votre logement.

Vous souhaitez connaître le montant de la prime qui vous sera versée par ÉS ? Comparez les revenus de votre ménage à la grille ci-dessous : s’ils sont strictement inférieurs à ceux de ce tableau, vous pouvez bénéficier du montant maximal de la prime énergie (selon le type de travaux réalisés) !

Nombre de personnes composant le ménagePlafonds de revenus du ménage en Île-de-France (€)Plafonds de revenus du ménage pour les autres régions (€)
124 91818 960
236 57227 729
343 92433 346
451 28938 958
558 67444 592
Par personne supplémentaire+ 7 377+ 5 617

Des travaux et des primes : quel montant pour quelle solution technique ?

Le remplacement d’une chaudière individuelle au fioul, au charbon ou au gaz, autre qu’à condensation, par une chaudière biomasse neuve de classe 5 :

  • 4 000 euros si les revenus de votre ménage sont strictement inférieurs à ceux du tableau de ressources*
  • 2 500 euros pour les autres ménages

Les conditions techniques à respecter :

  • L’équipement installé respecte les seuils de rendement énergétique et d’émissions de polluants de la classe 5 de la norme NF EN 303.5.
  • L’équipement doit être installé dans une maison individuelle.
  • Les travaux doivent être réalisés par un professionnel titulaire d’une qualification portant la mention RGE (Reconnu Garant de l’Environnement) « Installation d’un équipement de chauffage ou de production d’eau chaude fonctionnant au bois ou autres biomasses », valide à la date d’engagement des travaux.
  • La facture doit expressément mentionner la dépose de l’équipement de chauffage existant ainsi que la mention de l’énergie de chauffage (charbon, fioul, gaz ou électricité) et le type d’équipement déposé (en dehors du cas des conduits d’évacuation des produits de combustion). Il y est également mentionné en cas de remplacement des chaudières qu’il s’agit d’une chaudière autre qu’à condensation ou à défaut, il est fait mention de la marque et de la référence de la chaudière déposée.

 

Le remplacement d’une chaudière individuelle au fioul, au charbon ou au gaz, autre qu’à condensation, par une pompe à chaleur air-eau, eau-eau :

  • 4 000 euros si les revenus de votre ménage sont strictement inférieurs à ceux du tableau de ressources*
  • 2 500 euros pour les autres ménages

Les conditions techniques à respecter pour les pompes à chaleur air/eau ou eau/eau :

  • Selon le règlement (EU) n° 813/2013 de la commission du 2 août 2013, l’efficacité énergétique saisonnière (ηs) doit être supérieure ou égale à : 111 % pour les PAC moyenne et haute température et 126 % pour les PAC basse température. L’efficacité énergétique saisonnière prise en compte s’entend hors dispositif de régulation.
  • Les travaux doivent être réalisés par un professionnel titulaire d’une qualification portant la mention RGE (Reconnu Garant de l’Environnement) « Installation d’une pompe à chaleur », valide à la date d’engagement des travaux.
  • La facture doit expressément mentionner la dépose de l’équipement de chauffage existant ainsi que la mention de l’énergie de chauffage (charbon, fioul, gaz ou électricité) et le type d’équipement déposé (en dehors du cas des conduits d’évacuation des produits de combustion). Il y est également mentionné en cas de remplacement des chaudières qu’il s’agit d’une chaudière autre qu’à condensation ou à défaut, il est fait mention de la marque et de la référence de la chaudière déposée.

 

Le remplacement d’une chaudière individuelle au fioul, au charbon ou au gaz, autre qu’à condensation, par une chaudière au gaz à très haute performance énergétique :

  • 1 200 euros si les revenus de votre ménage sont strictement inférieurs à ceux du tableau de ressources*
  • 600 euros pour les autres ménages

Les conditions techniques à respecter :

  • L’efficacité énergétique saisonnière (Etas) de la chaudière seule pour le chauffage des locaux doit être supérieure ou égale à 92%. L’ETAS pris en compte s’entend hors dispositif de régulation.
  • La puissance thermique nominale de la chaudière doit être inférieure ou égale à 70 kW.
  • La chaudière doit être équipée d’un régulateur de classe IV, V, VI, VII ou VIII.
  • Les travaux doivent être réalisés par un professionnel titulaire d’une qualification portant la mention RGE (Reconnu Garant de l’Environnement) « Installation d’une chaudière condensation ou micro-cogénération gaz ou fioul », valide à la date d’engagement des travaux.
  • La facture doit expressément mentionner la dépose de l’équipement de chauffage existant ainsi que la mention de l’énergie de chauffage (charbon, fioul, gaz ou électricité) et le type d’équipement déposé (en dehors du cas des conduits d’évacuation des produits de combustion). Il y est également mentionné en cas de remplacement des chaudières qu’il s’agit d’une chaudière autre qu’à condensation ou à défaut, il est fait mention de la marque et de la référence de la chaudière déposée.

 

Le remplacement d’un équipement de chauffage individuel fonctionnant principalement au charbon par un appareil indépendant de chauffage au bois :

  • 800 euros si les revenus de votre ménage sont strictement inférieurs à ceux du tableau de ressources*
  • 500 euros pour les autres ménages

Les conditions techniques à respecter :

  • 500 euros pour les autres ménages
  • L’équipement doit être labellisé Flamme verte 7* ou posséder des performances équivalentes.
  • Pour les appareils utilisant des bûches de bois, le rendement énergétique est supérieur ou égal à 75% et la concentration en monoxyde de carbone des fumées est inférieure ou égale à 0,12%.
  • Pour les appareils utilisant des granulés de bois, le rendement énergétique est supérieur ou égal à 87% et la concentration en monoxyde de carbone des fumées est inférieure ou égale à 0,02%.
  • La concentration en monoxyde de carbone des fumées est mesurée à 13% d’O2.
  • Les travaux doivent être réalisés par un professionnel titulaire d’une qualification portant la mention RGE (Reconnu Garant de l’Environnement) « Installation d’un équipement de chauffage ou de production d’eau chaude fonctionnant au bois ou autres biomasses », valide à la date d’engagement des travaux.
  • La facture doit expressément mentionner la dépose de l’équipement de chauffage existant ainsi que la mention de l’énergie de chauffage (charbon, fioul, gaz ou électricité) et le type d’équipement déposé (en dehors du cas des conduits d’évacuation des produits de combustion). Il y est également mentionné en cas de remplacement des chaudières qu’il s’agit d’une chaudière autre qu’à condensation ou à défaut, il est fait mention de la marque et de la référence de la chaudière déposée.

A noter : Pour une même opération, vous ne pouvez prétendre qu’à une seule prime versée dans le cadre du dispositif des Certificats d’Énergie (CEE)

 

Quelles sont les étapes à suivre pour bénéficier du Coup de Pouce ?

  1. Choisissez le type de travaux compatible avec le Coup de pouce que vous souhaitez effectuer.
  2. Contactez un professionnel partenaire d’ES Coup de pouce chauffage pour vos travaux de chauffage.
  3. Signez le devis qui vous est proposé par l’un de nos partenaires ES Travaux
  4. Faites réaliser vos travaux d’économie d’énergie, notre partenaire s’occupe des démarches administratives pour vous faire bénéficier de la prime.

 

Bénéficiez d’aides supplémentaires pour vos travaux

Vos travaux sont éligibles à d’autres aides que vous pouvez cumuler, sous conditions, avec la prime énergie d’ÉS :

CITE TRAVAUX ES

Subvention Travaux ES

Subvention Travaux ES

Subvention Travaux ES