Isoler son logement : les différents types de travaux d'isolation

L'isolation d'une habitation consiste à supprimer les transferts de chaleur entre l'intérieur et l'extérieur de votre logement. Cette opération est une priorité dans la réalisation de vos travaux d'économies d'énergie. Vous ne savez pas par quoi commencer ? Découvrez les différentes solutions existantes pour isoler votre logement, et les aides financières associées.

5 minutes

Si votre habitation a été construite avant la première règlementation thermique de 1974, il est fort probable que vos murs extérieurs, planchers, combles et rampants soient très mal isolés. Si vous constatez que votre logement est énergivore, la priorité sera de vérifier la bonne isolation de vos sols, murs et toiture, puis d’effectuer des travaux d’isolation si nécessaire. Réduction des dépenses énergétiques et des émissions de gaz à effet de serre, valorisation du logement, meilleur confort, habitation plus saine… Les avantages sont nombreux.

L’isolation des combles et de la toiture

Saviez-vous qu’une toiture mal isolée peut représenter jusqu’à 30% de déperdition de chaleur ? En effet, le toit est la première surface à isoler pour réaliser des économies d’énergies, car la chaleur monte au sein d’une maison. Nous avons souvent tendance à penser que la priorité doit être donnée aux portes et fenêtres, mais la toiture a un impact considérable sur votre facture de chauffage : bien isolée, elle permettra d’éviter à la chaleur de s’échapper par cette partie du logement et limitera également son infiltration en été.
Plusieurs techniques peuvent être utilisées, selon votre logement.

L’isolation des combles perdus

Les combles perdus sont les combles non aménageables, qui remplissent au moins l’un de ces trois critères :

  • La hauteur moyenne est inférieure à 180cm
  • La pente du toit est inférieure à 30°
  • Les poutres sont mal positionnées et rendent l’espace impossible à aménager

Pour isoler des combles perdus, il existe deux techniques :

  • L’isolation par soufflage avec de l’isolant en vrac est la technique employée dans la plus grande majorité des cas. Elle permet de recouvrir la totalité de la toiture, dans ses moindres recoins. Le prix est moins élevé et la pose est rapide.
  • L’isolation en rouleaux à dérouler peut être utilisée sur du plancher en bois ou en béton. Il s’agit d’une laine à dérouler sur un pare-vapeur installé au préalable, sur deux épaisseurs pour atteindre un bon niveau de résistance thermique. Cette technique nécessite une bonne hauteur sous plafond dans les combles et est plus onéreuse, mais elle est plus pertinente pour certains combles.

L’isolation des combles aménageables

Les combles aménagés peuvent servir de lieu de vie et sont donc généralement chauffés, et de fait il est important de les isoler correctement. La hauteur sous plafond doit être de 180 cm minimum. La méthode la plus utilisée pour ce type de travaux est une isolation sous les rampants, en déroulant des panneaux d’isolants au niveau des chevrons de la toiture, en mono ou double couche.

Il est également possible de réaliser une isolation par l’extérieur avec un procédé appelé sarking, mais cette méthode est plus contraignante et onéreuse. De manière générale, on préfère l’employer dans le cas d’une réfection de toiture ou lors de la construction d’un bâtiment neuf.

Les isolants peuvent être biosourcés, minéraux ou synthétiques et se présentent sous différentes formes : en rouleaux, en panneaux ou en vrac. Pour une isolation de toiture par l’intérieur, privilégiez des laines minérales, qui présentent le meilleur rapport qualité-prix. Pour ce type d’isolation, il convient également d’installer un pare-vapeur, pour assurer la pérennité de votre installation.

L’isolation des sols

Un plancher mal isolé peut représenter jusqu’à 10% des pertes d’énergies de votre logement. Pour réduire la sensation de sol froid et réduire votre facture d’énergie, deux solutions s’offrent à vous :

  • Isoler vos sols par le dessous : cette opération est possible si vous possédez une cave, un sous-sol ou un vide sanitaire. Elle consiste à isoler le plafond de cet espace et est la solution la moins contraignante, puisque réalisable sur une journée. Elle ne détériore pas le sol existant et est donc adaptée si vous ne souhaitez pas réaliser des travaux de rénovation de vos sols. Le plafond des espaces en sous-sol peut être isolé avec des panneaux isolants rigides ou semi-rigides.
  • Isoler vos sols par le dessus : cette solution est très efficace mais plus chronophage. Elle peut être associée à un changement de revêtement de sol ou à une rénovation des chapes, pour réaliser plusieurs améliorations au même moment. Pour réaliser cette opération, il faut avoir une bonne hauteur sous plafond car l’isolant la réduit d’une bonne dizaine de centimètres. Ici, la pose s’effectue avec des panneaux isolants à même le sol, recouverts d’une chape en ciment, puis du revêtement de sol.

De manière générale, pour isoler les sols, les ouvriers utilisent des isolants synthétiques sous forme de panneaux ou de mousse, mais il existe d’autres types d’isolants, tels que les laines minérales (laine de verre ou de roche), les Produits Minces Réfléchissant, plus fins mais tout aussi performants, ou encore les isolants biosourcés (ouate de cellulose, laine de bois ou de chanvre, liège expansé). L’épaisseur de votre isolant dépendra de la technique utilisée et de la matière choisie. Votre artisan ÉS Travaux saura vous conseiller au mieux selon votre projet, votre budget et votre habitat.

L’isolation des murs

Des murs mal isolés peuvent laisser passer jusqu’à 25% de la chaleur de votre logement. Réaliser des travaux d’isolation de vos murs peut être bénéfique à plus d’un titre, puisque cela permet également d’améliorer votre confort acoustique.

Deux méthodes peuvent être employées : selon votre projet, vous pouvez choisir d’isoler vos murs par l’intérieur ou par l’extérieur. L’isolation par l’intérieur est plus pratique à réaliser sur un gros chantier ou une construction de maison, car elle induit des travaux de rénovation intérieure, tandis que l’isolation par l’extérieur permet de réaliser au même moment un ravalement de façade, tout en étant très efficace. Cependant, ce type de projet nécessite une autorisation à déposer à la mairie et induit un chantier qui peut durer plusieurs jours.

Zoom sur : les portes et fenêtres

Des fenêtres ou des portes de mauvaise qualité peuvent entrainer jusqu’à 15% de déperditions de chaleur au sein de votre logement. L’une des solutions les plus simples et les plus efficaces peut être de remplacer vos anciennes fenêtres et portes par des modèles plus récents et bénéficiant d’une meilleure isolation. Vous pouvez opter pour un double ou triple vitrage, qui contiennent deux ou trois vitres remplies de gaz isolant. En bois, en aluminium ou en PVC, ces fenêtres s’adaptent à votre intérieur et à votre budget. Cette technique peut rapidement être très onéreuse si vous devez changer la totalité des fenêtres du logement.

Il est également possible d’isoler ses anciennes fenêtres sans les remplacer, en se faisant accompagner par un professionnel ÉS Travaux. Plusieurs techniques s’offrent à vous :

  • Le calfeutrage consiste à poser un joint sur la feuillure de la fenêtre, en mousse, métallique ou en silicone.
  • Le survitrage est une technique consistant à poser un film survitrage d’environ 6 mm sur les vitres de vos fenêtres. Il permet d’améliorer l’isolation de vos anciennes fenêtres et réduit également les nuisances sonores.

Pour améliorer l’isolation autour de vos fenêtres, pensez également à installer de lourds rideaux ainsi que des volets roulants.

Les aides financières pour l’isolation de votre logement

Il existe plusieurs dispositifs pour vous aider à financer les travaux de rénovation énergétique de votre logement, et notamment vos travaux d’isolation. L’accès et le montant des aides financières disponibles dépendent des critères d’attribution liés au logement, à la situation du particulier et aux types de travaux réalisés. Acteur du dispositif des certificats d’économies d’énergie (CEE), ÉS vous aide à financer vos travaux d’isolation et de chauffage avec la prime “Énergie ÉS”. Le cumul entre les aides est parfois possible.

Attention ! Pour l’attribution de ces primes, veillez à passer par un artisan Reconnu Garant de l’Environnement (RGE). Tous les artisans partenaires ÉS Travaux sont reconnus RGE et s’occupent des démarches administratives pour l’obtention de votre prime. Vous pouvez leur confier votre projet en toute sérénité.

Rendez-vous sur nos pages dédiées pour en savoir plus !